Un policier tué à la barrière de Kyambogho sur la route Butembo-Goma au point de lavage de mains de lutte contre Ebola. Les maimai en seraient auteurs  
Occurred in Kyambogho, Congo (Democratic Republic of the) on May 29, 2019, at 5:00 PM
Reported by anonymous via SMS on May 29, 2019, at 7:40 PM in GOMA, Congo (Democratic Republic of the)

This rumour is confirmed true and is of high priority – here's why:
Trois morts un assaillant, un policier et une fillette d’environs huit ans bilan d’une attaque de la barrière de contrôle de lavage des mains à l’entrée sud de la ville de Butembo, en territoire de Lubero la soirée de mercredi 29 Mai 2019.

D’après les sources de la société civile et corroborée par l’administrateur du territoire de Lubero, il s’agissait d’un groupe des miliciens qui seraient auteurs de l’attaque.

Ce sont les services de sécurité commis à la barrière de péage route de Kyambogho à l’entrée sud de Butembo, qui ont été la cible des bandits porteurs d’armes blanches et de feu, le soir de mercredi 29 mai 2019.

Les assaillants ont surpris des militaires et policiers qui étaient au poste sur place, à la nationale No 2. Ils ont d’abord vandalisé les dispositifs sanitaires liés à la riposte contre la maladie à virus Ebola, avant de s’attaquer aux forces de l’ordre.

Et s’en est suivi un échange de tirs entre les deux camps. Un policier a perdu la vie, un assaillant aussi mais une fillette d’environs huit ans. La situation a paniqué les habitants environnant de la barrière de Kyambogho située à quelques kilomètres sur le tronçon routier Butembo-Lubero au sud de Butembo.

Ce matin de ce jeudi 30 mai 2019, le calme est revenu à Kyambogho, des sources sécuritaires comme les forces vives de la chefferie de Baswagha, indiquent que l’armée est intervenue pour chasser les miliciens qui ont causé dégâts humains et matériels.

L’administrateur du territoire de Lubero qui confirme le fait, appelle les jeunes de sa juridiction à revenir à la raison et à quitter la brousse. Il propose au même moment au gouvernement congolais de construire des centres de cantonnement aux groupes armés qui ont manifesté la bonne volonté qui sortir de leur maquis.
Loading...

This heatmap depicts the spread of rumours over time. Hotter areas of the map denote earlier sightings, while cooler areas indicate delayed dispersion.

Location Reported by Via Date
GOMA, Congo (Democratic Republic of the) anonymous SMS 29-May-2019 @ 7:40 PM

None yet.